Nombre de séance(s)

Combien de séance(s) & foire aux questions:

1 ou 2 ou 3 séance(s):

LA FASCIATHERAPIE EST TRES EFFICACE ET CE RAPIDEMENT: CELA DEPEND DE CHAQUE PATIENT:

Contrat de confiance thérapeute/patient:

Il est préférable de suivre les indications du fasciathérapeute en terme de traitement, il se base sur les bilans des fascias très fiables, pour le traitement de base et éventuellement pour le traitement de consolidation.

Quatre possibilités s’offrent à vous en toute transparence:

  1. Bilan des fascias bon: le fasciathérapeute laisse faire = R.A.S.
  2. Le fasciathérapeute décèle un bilan des fascias défavorable et il vous demande de reprendre rendez-vous pour une autre séance qui sera indispensable à la résolution du problème.
  3. Le fasciathérapeute trouve un bilan des fascias limite et il vous conseille d’attendre 7 jours maximum pour que vous puissiez évaluer de vous-même les résultats. Si cela n’est pas suffisant, vous êtes invité à reprendre un rendez-vous dans un délai raisonnable. 
  4. Le fasciathérapeute fait tout son possible, si néanmoins au delà de 7 jours maximum il y a du résultat, mais pas à 100%, si aucun rendez-vous n’a été programmé, n’hésitez-pas à reprendre un nouveau rendez-vous dans un délai correct, pour que le fasciathérapeute reprécise son geste pour une efficacité totale.

 

Dans ce dispositif de bilan des fascias à chaque séance pour un protocole séance par séance, il n’y a aucune séance superflue.

Traitement très performant et complet en 1 séance.

Un à plusieurs fascias modérément à fortement tendus = régularisation aisée en une séance.

ou

2 à 3 séances à 1 ou 2 ou 3 semaine(s) ( à 7 ou 15 ou 21 jours ) d’intervalle, avec un maximum de 3 semaines.

Pour une disponibilité écourtée du patient ( par exemple: bref séjour dans la région, pensez à prendre le 1er rendez-vous en tout début de séjour ) ou le besoin d’une hyper-rapidité du résultat: intervalle de moins de 1 semaine ( 1 à 6 jours ).

Un fascia ou plusieurs fascias très fortement tendus = laisser agir les soins entre les séances ( les fascias se régularisent ) et reprendre le travail sur des fascias déjà régularisés à la séance suivante, avec des tensions moins importantes.

En cas de plusieurs problèmes distinctes, sur un territoire anatomique important, sur plusieurs parties différentes du corps; il faut parfois revoir le patient, car le temps de travail sur les fascias devient trop court, avec une efficacité logiquement en baisse.


Option de consolidation:

Le contrat ci-dessus de 1 ou 2 ou 3 séance(s) couvre tous les problèmes classiques que l’on peut rencontrer habituellement en ostéopathie, on peut être amené à continuer après.

Votre spécialiste en fasciathérapie trouvera une prise en charge modulable eu égard à votre attente avec des possibilités de consolidation.

Dans les grandes lignes:

Consolidation à court ou moyen ou long terme = un suivi régulier pendant une certaine période:

Il est possible de prolonger, le temps au rétablissement complet, à 1 mois ( à  4 ou 5 ou 6 semaines ) d’intervalle. Ici, il n’y a en aucune façon un contrat ad vitam aeternam: à la fin de chaque séance et en fonction des progrès constatés, une concertation mutuelle patient-thérapeute permet de décider une poursuite de la consolidation, un changement de fréquence de la consolidation***, une pause dans la consolidation, un arrêt de la consolidation; l’appréciation des résultats ne se réalise plus à une séance déterminée, mais selon les modalités d’une période donnée.

Autre possibilité: Si cela ne va pas encore bien, un intervalle plus court de 2 semaines ( à 15 jours ) ou à 3 semaines ( à 21 jours ) est faisable ou si cela va de mieux en mieux, on peut passer à un intervalle plus long de 2 mois.

*** – Dans le cas de 2 semaines  ou de  3 semaines, si cela va mieux, on peut revenir à 1 mois.

       – Si au cours d’une consolidation à 1 mois, la situation s’avère moins bonne, on peut passer une fois à 2 semaines, pour continuer après à 1 mois comme d’habitude.

Par contre, un intervalle inférieur à 2 semaines ne peut pas être envisageable, car à la longue le corps n’a plus le temps d’intégrer les nouvelles données et bloque de lui-même les résultats.

Un nombre très élevé de fascias fortement ou très fortement tendus = diminuer le niveau tensionnel général, petit à petit, au fur et mesure des séances.

Protocoles thérapeutiques des consolidations à court ou moyen ou long terme:

  • La consolidation peut être entreprise aussi bien après un traitement de 3 ou 2 ou 1 séance(s), selon les circonstances.
  • Après un traitement de 3 séances, on continue bien entendu dans la condition de résultats prometteurs déjà obtenus.
  • Ce dispositif supplémentaire à durée variable est à considérer en fonction d’une période de santé plus décisive ou d’une récupération à réaliser, qui demande une attention toute particulière. Tout sera mis en œuvre à mon niveau pour accélérer le processus de rétablissement. Ce traitement hors norme au résultat exceptionnel renforcera votre capital santé.
  • En cas de plusieurs problèmes distinctes, une concertation entre le patient et son fasciathérapeute s’instaure pour convenir dans une séance de travailler très bien un problème particulier, plutôt de vouloir faire tous les problèmes passablement; la séance suivante sera axée sur autre chose.

 

Quand la consolidation est terminée, vous revenez au suivi normal en fasciathérapie.


Questions/réponses:

Doit-on continuer son traitement médicamenteux?

OUI,

En parallèle du traitement de fasciathérapie, si médicaments il y a, ceux-ci sont maintenus et il appartient au médecin de revoir la situation en fonction des résultats, ultérieurement.

Votre médecin peut aussi décider de poursuivre votre médication, malgré les résultats obtenus, s’il le juge nécessaire.

La fasciathérapie est-elle compatible avec les soins médicaux ou paramédicaux?

OUI,

Il n’y a aucune interférence dans un sens ou dans l’autre avec l’ensemble de la pratique médicale.

Une rééducation de kinésithérapie en cours ne présente pas d’inconvénient à la pratique de la fasciathérapie et vice versa ( actions thérapeutiques en synergie ).

Le Masseur-kinésithérapeute va avoir une très bonne action sur la détente des contractures des muscles, en interdépendance avec les fascias concernés. Cependant, à la suite de son intervention de qualité, il arrive parfois que des douleurs persistent malgrés tout ; le fasciathérapeute découvrira alors des tensions plus spécifiques sur certains fascias, qu’il traitera de façon plus spécialisée, pour faire disparaître les douleurs restantes à caractère fasciale.

Par principe de précaution, on peut observer 48h d’intervalle entre les deux prestations: prévoir le rendez-vous de la fasciathérapie en fonction de votre planification de la kinésithérapie. 

Après un traitement du fascia plantaire, doit-on continuer à porter ses semelles orthopédiques?

OUI,

Vos orthèses plantaires ne perdent aucune de leurs fonctions, comme: correction troubles statiques et/ou dynamiques, anomalies du pieds, inégalité de longueur des membres inférieurs (ILMI), soulagement appuis plantaires douloureux…, au contraire le fascia plantaire réassoupli s’adaptera encore mieux à tout type de semelles.

Vous devez donc toujours porter vos semelles orthopédiques et suivre les conseils de votre podologue.

Pour tout traitement des autres fascias des membres inférieurs et du bassin et ainsi que des chaînes fasciales associées, il faut observer la même recommandation ci-dessus.